Comment calculer le coût du leasing ?

Le leasing est un contrat de location à long terme qui vous permet d’acquérir un bien (immeuble ou voiture) sur une période de 2 à 5 ans. Cependant, pour pouvoir profiter de ce type de contrat de manière optimale, il vous faudra maîtriser les différents critères qui interviennent dans le calcul du coût d’un leasing. Voici ces critères.

1er critère : l’usage que vous faites de votre bien

Que ce soit pour une LLD ou une LOA, le coût d’un leasing dépendra de vos habitudes d’utilisation. Il faudra donc que vous en teniez compte pour pouvoir choisir la formule la plus avantageuse financièrement.

Lire également : Quelle est l’activité d’une SCPI ?

À cet égard, certains critères sont susceptibles de s’imposer à votre analyse. Il s’agit entre autres de :

  • la durée du contrat (que ce soit pour une voiture ou un immeuble),
  • la distance à parcourir au terme du bail, c’est-à-dire le nombre de kilomètres (si le bien concerné est une voiture) ;
  • et l’environnement dans lequel sera votre bien.

Une fois ces critères pris en compte, sachez que des frais supplémentaires seront ajoutés pour chaque condition manquée.

A lire aussi : Qui doit payer l’assurance pour loyer impayé ?

2ème critère : la durée du contrat

Pour ce premier point, il faut savoir que la durée du contrat varie habituellement entre 24 et 60 mois. Ce paramètre n’influe que sur la consistance. En d’autres termes, plus la durée du contrat est longue, plus les mensualités à verser sont faibles puisqu’elles seront réparties équitablement sur tous les mois.

Par exemple, dans le cas d’une levée d’option d’achat pour une LOA, le coût du loyer à payer est inversement proportionnel à la durée du contrat. Toutefois, il faut savoir que la durée n’est pas le seul paramètre à prendre en compte. D’autres paramètres interviennent également dans le calcul du coût d’un leasing.

3ème critère : la distance à parcourir au terme du bail

Quant à ce second point, il est principalement utilisé pour déterminer l’activité principale à laquelle le bien sera consacré. Dans le cas d’un véhicule par exemple, le kilométrage est un bon moyen d’évaluer cette situation.

En effet, s’il s’agit d’une utilisation personnelle, le particulier qui loue utilisera moins de kilomètres, puisqu’il ne roulera que sur les routes principales. Ce qui sera très avantageux pour lui sur le plan économique.

En revanche, s’il a l’habitude de parcourir de longues distances, cette habitude ne manquera pas de peser sur ses mensualités. En bref, plus l’utilisation de votre bien est faible, plus le coût de votre loyer le sera également. Il n’existe donc pas de méthode de calcul précise.

4ème critère : l’environnement dans lequel sera votre bien

Concernant ce point, vous devez savoir que l’environnement est également un facteur très important à prendre en compte. Certains environnements sont beaucoup plus dangereux que d’autres, ce qui peut augmenter considérablement le risque pour la personne qui loue son bien.

Pour compenser le risque pris par l’emprunteur, ce dernier aura souvent tendance à augmenter le coût du leasing. Il faut donc en tenir compte lors de vos calculs.

Mais concrètement, comment calculer le coût d’un leasing ?

Vous l’aurez compris, à moins d’être dans le domaine de l’actuariat, il n’existe pas de méthodes précises pour calculer le coût d’une location. Et pour cause, la plupart des calculs à effectuer sont assez complexes.

Néanmoins, sachez qu’en dehors de ces calculs, il existe une formule simple, qui vous permettra d’avoir une idée de votre leasing :

Coût du leasing = ([coût de la mensualité] X [durée de location]) + coût de l’option d’achat + montant de l’apport.

ARTICLES LIÉS