Comment lancer sa marque de vêtements ?

Passionnés de mode et de confection de vêtements, beaucoup se lancent dans le lancement de leur propre marque de vêtements. Un tel projet nécessite l’accomplissement de plusieurs étapes incontournables. Cela commence toujours par une idée, puis de la protection de celle-ci contre l’exploitation illicite.

Comment appréhender le marché du textile ?

Pour créer sa marque de vetements, la première chose à faire est d’avoir une bonne connaissance du marché. La première étape est la réalisation d’un état des lieux, en commençant pour une étude de marché. Celle-ci permet de valider un projet de création ou de redéfinir celui-ci selon les résultats obtenus. Ce n’est qu’une fois cette étape effectuée qu’il est possible de se positionner sur le marché.

A voir aussi : Comment obtenir un visa pour la Russie ?

Une étude du marché

Afin de vérifier la pertinence et la validité du projet, il est indispensable de faire une étude de marché. Cette étape consiste à faire appel à ses sens de l’observation pour étudier les habitudes d’achat et les goûts des cibles, pour analyser la concurrence ou pour échanger avec les autres acteurs du marché. A ce stade, il faut éviter d’évoquer sa marque.

A lire en complément : Un guide pour gérer les membres difficiles de l’équipe

Plusieurs éléments doivent être étudiés pour cet état des lieux du marché :

  • La taille et la santé du marché ;
  • La concurrence ;
  • La réglementation liée au produit commercialisé ;
  • Les fournisseurs et les canaux de production.

Position sur le marché

L’étude du marché est une occasion d’avoir une vision plus concrète du secteur et pouvoir lancer sa création de marque de vêtements. L’étape suivante consiste à définir son positionnement. Il s’agit de façonner l’identité de la marque et de créer les premières collections.

Les éléments à définir sont :

  • Le type de vêtement à créer ;
  • Les cibles ;
  • Le nombre de collection à créer par an ;
  • Les techniques de conception des vêtements.

Comment créer l’identité de la marque ?

Suite à l’analyse du marché, la prochaine étape est à l’élaboration de l’univers de la marque. A ce stade, il est nécessaire de faire preuve d’imagination et de créativité afin de définir les éléments à assimiler à l’identité de la marque.

Pour cela, la première étape est à l’étude de la concurrence. Cela permet de savoir comment se démarquer : stratégie de communication, fonctionnement, offres… Pour créer l’identité de la marque, il est nécessaire d’allier imagination et simplicité, tout en gardant ses valeurs. Voici les éléments à choisir :

  • Le nom, qui doit être original, accrocheur, cohérent avec les futurs clients et les futures offres ;
  • Le logo, qui doit marquer les esprits ;
  • La charte graphique, qui doit mettre en valeur l’univers de la marque.

Comment réaliser un business plan ?

La rédaction d’un business plan est cruciale pour toute création d’entreprise. Ce document démontre la viabilité du projet sur le long terme, via la présentation des moindres détails du projet de création de l’entreprise. Sa rédaction doit se baser sur l’étude de marché réalisée en amont afin de définir précisément les contours du projet.

Le business plan permet de présenter les personnes impliquées dans le projet, le marché du textile, leur rôle, la concurrence ou les offres proposées. Ce document permet de renforcer la crédibilité du porteur de projet auprès des investisseurs. Notons qu’il vise à :

  • Valider la viabilité du projet de création sur le plan financier ;
  • Estimer les besoins de financement initial et de susciter l’intérêt des partenaires financiers ;
  • Guider l’entrepreneur au commencement de son activité.

Il faut savoir que le business plan doit contenir les éléments suivants :

  • Le contexte ;
  • La stratégie adoptée ;
  • Les besoins en ressources (humaines et matérielles) ;
  • L’anticipation de l’évolution de l’activité ;
  • Le mode de financement ;
  • Le plan opérationnel pour le développement de l’activité ;
  • Le retour sur investissement espéré.

Comment établir un plan marketing ?

Pour faire connaître la marque, il est indispensable de dresser un plan marketing efficace. Ce document traite généralement des objectifs commerciaux fixés sur une période déterminée. On y retrouve également l’ensemble des stratégies de communication et de marketing à appliquer.

Plusieurs éléments le constituent :

  • Les résultats attendus ;
  • Les clientèles cibles ;
  • Les moyens à mettre en œuvre ainsi que les objectifs spécifiques ;
  • Le budget lié aux actions de marketing ;
  • Le calendrier des actions.

Il existe plusieurs moyens d’action marketing et de communication à adopter. Parmi eux, on peut citer :

  • La mise en place d’un site Internet ;
  • La tenue d’un blog ;
  • La publicité classique ;
  • La création de brochures et de plaquettes ;
  • La promotion sur les réseaux sociaux ;
  • L’organisation d’événements.

Pourquoi et comment déposer sa marque de vêtements ?

Une fois l’identité de la marque créée, la prochaine étape consiste à déposer la marque pour la protéger.

Quel est l’intérêt de la protection de la marque ?

En déposant sa marque auprès de l’institut national de la propriété intellectuelle (INPI), le propriétaire peut protéger son nom et son logo. Il est alors le seul à avoir le droit d’exploitation sur le territoire français : fabrication de produits, commercialisation pour en tirer des bénéfices. Cette règle est applicable sur une durée de 10 ans renouvelable.

Une fois le dépôt effectué, la marque est utilisée pour identifier les produits par rapport aux autres offres présentes sur le marché. Grâce à son enregistrement, son propriétaire peut bénéficier d’un droit exclusif d’interdire l’utilisation de la marque sans autorisation. En cas d’imitation, d’exploitation ou de contrefaçon, il peut se défendre légalement devant les tribunaux.

Quelle est la procédure à suivre pour le dépôt de la marque ?

La protection n’est valable que pour les services et produits déposés. Avant de déposer une marque, il est nécessaire de définir précisément les produits et services couverts. Les étapes sont les suivantes :

  • Faire une recherche de disponibilité auprès de l’INPI

Cette démarche permet de s’assurer que la marque choisie n’est pas déjà enregistrée par des produits ou des services semblables, ou encore un domaine d’activité identique ou similaire. Il est possible de réaliser cette recherche en ligne ou sur place dans les bases de données de l’institut.

  • Déposer la marque

Il s’agit de remplir un formulaire en ligne sur le site internet de l’INPI ou en version papier à renvoyer. Un accusé de réception est envoyé au propriétaire avec la date et le numéro national de dépôt, publié dans le Bulletin officiel de la propriété industrielle (BOPI).

Après étude du dossier par l’INPI, ce dernier transmet ses objections ou ses observations. L’enregistrement n’est accordé qu’une fois toutes les objections levées. L’avis d’enregistrement est publié au BOPI et le certificat d’enregistrement est envoyé au propriétaire.

Quel statut juridique pour lancer sa marque de vêtements ?

Avant de lancer sa marque, il est recommandé de créer son entreprise. Cette étape implique le choix de la forme juridique.

Comment choisir la forme juridique de l’entreprise ?

Au moment de choisir, plusieurs paramètres doivent être pris en compte :

  • Les conséquences fiscales et sociales ;
  • Les obligations légales conditionnées par le statut juridique ;
  • Les garanties apportées aux associés.

Il faut savoir que le choix n’est pas irrévocable et que le propriétaire peut changer de statut juridique lorsqu’il juge cela nécessaire. Toutefois, pour éviter les mauvaises surprises et construire sa marque de vêtement sur une bonne base juridique, il est nécessaire de s’adresser aux experts juridiques et disposer des meilleurs conseils.

Monter son entreprise seul

Il faut savoir que plusieurs structures sont envisageables. Le fondateur peut orienter son choix vers une auto-entreprise, une micro-entreprise, une EURL, une EIRL ou une SASU. Il peut également opter pour la création d’une entreprise individuelle (EI).

Contraignant en termes de développement d’activités, il faut savoir que le statut d’auto-entrepreneur est très peu utilisé dans le secteur d’une création de marques de vêtements. Cette forme juridique impose en effet des seuils de chiffre d’affaires qu’il ne faut pas dépasser. Elle ne permet pas non plus de protéger le patrimoine personnel du fondateur.

Monter une entreprise à plusieurs

Dans le cas d’un montage d’entreprise avec des associés, la SARL de famille est la forme la mieux recommandée pour ceux qui veulent créer une entreprise familiale. Dans ce cas, les associés sont des membres de la famille ou des conjoints. Il est également possible d’opter pour une SARL ou une SAS. Alors que pour la première, les statuts sont fortement encadrés par la loi, la seconde garantit une certaine flexibilité dans l’organisation, dans la gestion de l’entreprise et dans la rédaction des statuts.

Quelles sont les étapes de création d’entreprise ?

Une fois la forme juridique déterminée, l’entreprise peut être créée selon les formalités habituelles :

  • Rédaction des statuts ;
  • Réalisation des apports et dépôt des comptes annuels après approbation ;
  • Publication d’un avis de constitution au JAL ;
  • Réalisation de la déclaration de création d’entreprise ;
  • Déclaration des bénéficiaires effectifs ;
  • Demande d’immatriculation au CFE.

ARTICLES LIÉS