Comment choisir et déguster son rhum vieux ?

Le choix d’un rhum vieux, comme celui du vin, doit se faire suivant des critères. Cela permet d’avoir la bonne boisson pour le bon événement. De même, la dégustation doit respecter quelques règles afin que le consommateur profite pleinement de toute sa saveur. Découvrez ici comment choisir et déguster un rhum vieux.

Rhum vieux : est-ce une question d’âge ?

Il faut dès l’entame comprendre que l’appellation « rhum vieux » est liée à l’âge, c’est la raison pour laquelle il est recommandé de prêter attention à cet aspect au niveau des étiquettes. Il faut aussi savoir que les règles divergent, à ce propos, selon qu’on soit en face d’un rhum vieux français, hispanique ou encore anglais.

A voir aussi : Nantes – Pays-de-la-Loire : réserver un groupe de musique

Les rhums vieux proviennent de l’assemblage d’une diversité de cuvées. D’après la législation française, c’est l’âge de la cuvée le plus jeune qui doit figurer sur l’étiquette. De fait, lorsque des rhums de 3 ans, 6 ans ou 9 ans d’âge sont utilisés, la boisson devra porter la mention 3 ans d’âge. Cette règle s’applique aussi, en général, dans le cas des rhums anglais.

A lire également : Gobelet carton personnalisé : faire la promotion de votre marque de façon tendance et écologique

Quels sont les critères pour choisir une bouteille de rhum vieux pour un événement spécial ?

Pour marquer un événement particulier tel qu’une naissance, il est conseillé de porter son choix sur un millésime de l’année de la venue au monde de l’heureux du jour. L’année qui se trouve sur l’étiquette correspond, très souvent, à celle de la distillation. Il ne faut donc pas faire de confusion avec le nombre d’années que le rhum a passé au sein des fûts.

Par ailleurs, il faut savoir que le rhum, contrairement au vin, ne se bonifie pas au fil des années une fois qu’il est embouteillé. En effet, seul le temps passé en fût permet de connaître son âge et, par ricochet, sa qualité. À ce propos, la conservation de la bouteille du rhum doit se faire debout afin que le liège du bouchon ne se mouille pas et se désagrège avec le temps. Par ailleurs, un endroit tempéré est conseillé pour sa parfaite conservation.

Comment déguster un bon vieux rhum ?

Le rhum vieux a longtemps été considéré comme un digestif, à l’instar des cognacs et des armagnacs. Mais grâce aux mixologues, les habitudes sont en voie d’être changées puisque cette boisson a désormais sa place au sein des cocktails. Par ailleurs, les amateurs se permettent de le déguster à toutes les occasions d’autant plus que la palette de rhums vieux disponible offre plusieurs possibilités.

Pour ceux qui s’entrainent à aiguiser leur palette et savoir distinguer les parfums qui composent les différents rhums, il est conseillé une dégustation pure. À ce propos, un verre à rhum adapté sera parfait. Il devra avoir la base large et la cheminée rétrécie pour que le rhum livre toute sa gamme de saveurs. Selon les préférences, le rhum vieux peut être consommé à température ambiante et sans glaçons. Après que le palais se soit habitué au goût, il est possible de combiner alors la dégustation du rhume vieux aux repas.

Il peut être utilisé en cuisine ou être consommé en accompagnement de plat comme celui d’un dessert, d’un fromage ou d’un foie gras.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

ARTICLES LIÉS