Comment prendre une gélule ?

Ouvrir la capsule d’une gélule ou ramener un comprimé sous la forme de poudre avant de le boire pourrait avoir des conséquences graves sur la santé de l’homme. En effet, la forme sous laquelle se présente une gélule n’est rien de hasard et il est plus judicieux de respecter scrupuleusement les recommandations mentionnées sur la notice. Pour vous épauler, nous vous guidons pas à pas dans ce présent article.

Astuces pour bien prendre ses gélules

Pour les médicaments non enrobés, les contraintes sont moins importantes. En effet, que vous les absorbiez sous la forme écrasée, en les mâchant ou encore en une ou deux fois, l’effet sera toujours le même. Une fois dans votre organisme, ils se désintégreront facilement dans l’estomac. Certaines gélules peuvent en principe être ouvertes pour permettre à l’usager de bien la prendre (à la cuillère). Mais il faudra le faire sans trop perdre le temps.

Lire également : Comment choisir un liquide électronique ? (e-liquide)

Après avoir bu la substance, nous vous conseillons de boire de l’eau là-dessus afin de bien la digérer. Vous avez également la possibilité d’humidifier une gélule lorsque cela vous semble plus difficile à avaler.

Noté également pour prendre une gélule, vous devez être debout ou assis. Il faut éviter d’être couché pour prendre votre médicament.

A lire également : Que penser de la cigarette électronique ?

Lisez attentivement la notice

Lorsque la notice du médicament mentionne une forme particulière d’exposition il est important de ne pas modifier le médicament. Il s’agit de mention telle que : médicament gastro-résistant, libération modifiée ou médicament à libération prolongée. Ces mentions composées dans le nom de la gélule sont reliées à son dossier de vente et indiquées aussi sur la boîte. Cela signifie que le médicament a été confectionné de manière à évacuer sa substance active en fonction d’un profil bien précis. Ouvrir la gélule pourrait donc avoir un impact sur la tolérance du traitement ou sur son efficacité.

Dans les autres situations, il n’y a pas nécessairement de contre-indication formelle. Puisqu’un comprimé ou une gélule est formulé afin de se dégrader à l’intérieur de l’estomac. Lorsque vous l’écrasez ou l’ouvrez, la capsule ne fera que faciliter son action dans l’estomac. De même, cela accéléra un peu plus vite le passage de la substance que contient la gélule dans le sang, et cela, sans aucune modification possible. Nous les généralisons en quelque sorte et il est primordial de bien lire la notice afin de mieux se renseigner sur le médicament ou les exigences du fabricant.

 

Quelles précautions prendre ?

Selon plusieurs spécialistes, il est conseillé d’éviter du mieux que possible de modifier votre médicament. La fabrication et la composition coïncident en fait avec des critères qu’il faut strictement respecter. Ils coïncident également avec des objectifs d’absorption bien définis par le producteur. Comment lorsqu’il s’agit des enfants ou des personnes âgées avec des soucis de déglutition et ne pouvant avaler leurs gélules ? Très souvent chez les enfants, les formats pharmaceutiques sont convenables sont : sirop, sachet à dissoudre dans de l’eau, granulée, etc.

Toutefois, les gélules sont parfois trop grosses à absorber. Dans ces cas, lorsqu’il n’existe plus aucune solution, la gélule peut être ouverte et mélangée par exemple avec de la compote ou du yaourt. Ceci masquera ainsi le goût désagréable de certaines substances que contient le médicament.

ARTICLES LIÉS