Des moisissures dans Sophie la girafe : Cette actu qui dérange

Sophie le girafe

N’importe quel parent dans le monde connaît Sophie la girafe. C’est un jouet culte et incontournable en puériculture. Mais ces dernières années, on ne cesse de dire du mal de ce petit doudou. Selon certaines personnes, Sophie serait toxique et inadaptée pour un bébé. Voici quelques points importants abordés.

Une découverte qui a fait long feu

En nettoyant les jouets de ses enfants, une mère a senti une odeur étrange. Une odeur de moisissure à l’intérieur de Sophie la girafe. Elle a découpé le jouet pour voir ce qu’il y avait dedans. La mère a découvert une accumulation de moisissures à l’intérieur du jouet. Suite à cette découverte, elle n’a pas hésité à partager l’information au monde entier. C’était la fameuse information qui a fait connaître à ce jouet culte des jours noirs. En effet, le terme « moisissure Sophie la girafe » a fait le buzz sur le web pendant longtemps. Une période durant laquelle le jouet et la marque ont été accusés à tort. Et pour cause, parce que Sophie la girafe moisirait au contact de l’humidité. De nombreux parents n’ont pas mis longtemps à réagir en blâmant le fabricant.

A lire aussi : Les avantages de l’huile de CBD sur le corps et sur l’esprit

Une situation qui s’est dégradée

Suite à ce buzz, la réputation de la petite girafe a pris un énorme coup. Cette actu qui a éclaté au grand jour s’est répandue partout sur le web. Dans les journaux comme dans les réseaux sociaux, tout le monde en parle. Tout cela faisait même office d’opportunité pour les concurrents. Certains vont même aller jusqu’à affirmer que Sophie la girafe serait toxique. Ils supposent que le jouet contiendrait des substances toxiques comme les phtalates et le bisphénol. Face à toutes ces accusations, le fabricant Vulli était déshabilité. Il tentait tant bien que mal de redresser la situation en rassurant les consommateurs. Certains parents qui leur sont restés fidèles offraient leur soutien à Vulli. Un soutien nécessaire afin de faire face à cette désinformation portant préjudice sur la marque.

Un fait illogique pour certains

Moisissures sur Sophie la girafeDes parents ont soutenu la cause de Sophie pour de nombreuses raisons. La plus probable vient du fait qu’ils ont obtenu satisfaction dans l’utilisation du jouet. En effet, certains parents ont déjà dû jouer avec Sophie la girafe durant leur enfance. Et ayant apprécié ce jouet, ils n’ont pas hésité à l’offrir à leurs enfants. Depuis, leur relation avec Sophie la girafe va au-delà du simple concept d’accessoire. Donc, imaginons pourquoi autant de gens l’ont fait confiance pendant plus de 50 ans ? Et pourquoi cela changerait-il maintenant ?

A voir aussi : Comment développer ses ventes ?

Notons qu’auparavant, aucun cas d’intoxication ou de moisissures n’a jamais été déclaré. Et cela, en comptant des millions d’utilisateurs à travers le monde.

Des problèmes dus à des utilisations inadaptées

Les raisons pour lesquelles Sophie la girafe contiendrait de la moisissure, ou serait toxique peuvent être nombreuses. La première vient de l’avoir immergé dans l’eau. Sophie la girafe n’est pas un jouet de bain. Elle n’est pas prévue pour n’importe quelle activité impliquant de l’humidité ou l’immersion. Sophie n’est pas hermétique, car il y a un trou à travers lequel son cri résonne. Et quand on l’immerge, l’eau rentre à travers ce trou. L’humidité laissée par cette eau à l’intérieur formera ensuite des moisissures. Le cas d’intoxication peut provenir d’un mauvais entretien du jouet. Il arrive souvent que le bébé bave souvent sur le jouet quand il joue avec. Par conséquent, Sophie peut retenir des saletés et bactéries.

Sans nettoyage et désinfection du jouet, le bébé risquera naturellement une intoxication. La version contrefaite de Sophie la girafe peut aussi être une cause d’intoxication. C’est un cas qui n’est pas rare. Ces jouets contrefaits sont fabriqués avec des matériaux douteux et non conforme aux normes en vigueur. Et cela implique probablement des matériaux à substances industrielles toxiques.

ARTICLES LIÉS