Comment fabriquer un miroir soi-même ?

Vous venez d’aménager et avez envie d’améliorer le décor de votre maison ? Excellente idée. Un miroir serait la bienvenue pour améliorer et agrandir à vue d’œil votre pièce. Vous pouvez opter pour la fabrication vous-même de votre miroir. Comment s’y prendre ? Dans cet article, nous vous proposons les étapes pour fabriquer votre miroir par vos soins. 

Choisir son style de miroir

Certaines règles doivent être respectées, quelle que soit la pièce dans laquelle vous décidez de l’accrocher. Il faut tenir compte bien sûr de la hauteur des yeux pour placer le miroir. Il ne faut surtout pas couper le haut de la tête et non plus le fixer à une source lumineuse. 

A lire aussi : Une visite au parc animalier de Courzieu

Pour donner de la profondeur à vos pièces, il faut placer le miroir haut et grand au fond de votre espace. Si vous aimez vous regarder de la tête au pied, vous pouvez installer votre miroir à proximité de votre dressing, de votre commode ou votre coiffeuse. Pour votre salle de bains, tous les modèles de miroir sont permis. 

Outils nécessaires à la fabrication

Pour réussir la fabrication de votre miroir, vous avez besoin d’un certain nombre d’éléments. Voici ci-après une liste des outils à préparer avant de se lancer dans la fabrication d’un super miroir. Vous devez nécessairement définir les dimensions de votre miroir. Ainsi, pour un miroir de 1m90 x 0,6m composé de 12 miroirs carrés il faut :

A découvrir également : Quel est le meilleur vin rouge ?

  • Une planche de médium md, d’OSB ou de contreplaqué
  • 4 tasseaux de pin d’une longueur de 2,5m et de largeur de 18mm et 4mm d’épaisseur 
  • De la peinture de couleur noire
  • Un pinceau et des clous sans tête
  • De la pâte à bois et de la colle à bois
  • Un marteau, une scie et de la colle pour miroir
  • 12 miroirs carrés de dimensions 30x30c

Fabriquer mon miroir en 5 étapes

La première étape concerne la planche. Il s’agit de découper la planche en magasin de bricolage pour éviter de vous faire mal. 

Ensuite, il faudra utiliser la scie pour scier les tasseaux aux dimensions souhaitées. 

 

La troisième étape est sensible et très importante. Elle vous permettre de visualiser le rendu de votre miroir. Pour réussir, il faudra positionner les tasseaux après avoir posé la planche de bois au sol et positionner par-dessus les 12 miroirs.

Reboucher ensuite les avec de la pâte à bois les possibles trous et imperfections qu’aurait laissé les tasseaux. N’oubliez pas de laisser sécher.

Ça y est. Vous y êtes presque. Pour cette quatrième phase, assurez-vous que tout est bien sec, et laissez place à la peinture. À l’aide d’un pinceau, peignez l’ensemble des tasseaux fixés sur la planche pour 2 ou 3 couches afin d’obtenir un rendu uniforme. Il faut surtout laisser sécher après chaque couche. 

Enfin la cinquième et dernière étape. Après avoir vérifié que la peinture est sèche, passer au collage des miroirs à l’aide de colle spéciale pour miroir. Vous devez prendre du temps pour obtenir un rendu agréable de décoration. 

 

Miroir : quelques mots sur son histoire et ses origines

Comme vous avez pu le voir, fabriquer soi-même le miroir n’est pas du tout compliqué. Avec le bon matériel et les compétences techniques nécessaires, vous pouvez faire le vôtre sans problème.

Cependant, si ce travail semble être facile aujourd’hui, sachez que ça n’a toujours pas été le cas. Comme l’attestent les experts de cet article, il a fallu du temps, de l’énergie et plusieurs essais pour fabriquer les tout premiers miroirs aux environs de 6.000 années avant Jésus-Christ. A cette époque, jusqu’au moyen age, on utilisait la technique du polissage avec des pierres comme l’obsidienne. Ce n’est qu’à la renaissance en Italie et plus précisément sur l’île de Murano (le royaume du verre soufflé) que le miroir en verre blanc va faire son apparition.

C’est donc en 1835 que le célèbre Justus von Liebig va créer le processus chimique de l’argenture qui consiste à obtenir à partir du nitrate d’argent, de l’argent métallique qui sera déposé aux minces couches sur la surface plane du verre soufflé et qui ne sera plus nocif. Aujourd’hui, on utilise toujours le même processus, mais le verre n’est plus soufflé et c’est plutôt d’aluminium qui est plus utilisé à la place.

ARTICLES LIÉS