Investissement en SCPI : ce qu’il faut savoir sur ce type de placement immobilier

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) offrent l’opportunité d’investissement dans l’immobilier physique, sans pour autant effectuer l’achat intégral du bien. Mais qu’est-ce que c’est exactement et à quoi cela consiste-t-il vraiment ? Découvrez dans cet article toutes les informations relatives à ce type de placement immobilier.

A lire aussi : Qui paie les frais d’agence immobilière ?

Une SCPI : qu’est-ce que c’est ?

Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) peut se traduire comme un placement collectif qui est investi en immobilier. Ce type de placement s’adresse plus particulièrement aux personnes qui souhaitent investir de manière sûre dans le domaine et le marché immobilier, mais sans pour autant acheter l’intégralité du bien. Ce placement va permettre à l’investisseur de disposer son argent sur le marché immobilier, ce qui lui garantit des revenus réguliers. Toutefois, il est important de faire l’étude, car le capital n’est pas forcément garanti, d’où le risque potentiel de perte en capital.

La SCPI, connue également sous le nom de « Pierre Papier », est donc un placement immobilier locatif de long terme. Elle permet ainsi de distribuer un revenu potentiel aux investisseurs correspondant aux loyers perçus des parts investies.

Lire également : Où investir dans une SCPI ?

Les avantages d’un investissement en SCPI

L’investissement en SCPI, ou Société Civile de Placement Immobilier, présente plusieurs avantages tant du côté produit que du côté client, à savoir :

Côté produit :

  • Un rendement de 4,45 % ;
  • Un placement qui est composé à 100% d’immobilier ;
  • Un risque qui est mutualisé sur plusieurs immeubles et locataires ;
  • Gérée par la société de Gestion, elle ne présente aucune contrainte de gestion : cet organisme réalise les investissements et assure toute la gestion locative, notamment l’entretien des locaux, tout ce qui est travaux et entretiens ainsi que les formalités administratives et fiscales.

Côté client :

  • Un placement qui assure un revenu potentiel trimestriel ;
  • Un investissement accessible à partir de 1.000 € ;
  • Un placement qui offre la possibilité d’investir à crédit et dans l’assurance-vie, ainsi que la des revenus complémentaires immédiats ou différés.

Les différents types de SCPI :

Il existe deux types de SCPI : les SCPI de rendement, permettant de percevoir un revenu locatif régulier. Elles ont pour objectif de percevoir un revenu locatif potentiel net de charge ; et les SCPI fiscales qui engendrent une réduction d’impôt sur le revenu, mais en fonction de la loi fiscale dont la défiscalisation peut aller jusqu’à 21% de l’investissement.

Les SCPI de rendement sont les SCPI dites d’immobilier d’entreprise. Les actifs détenus prennent généralement la forme de bureaux et de locaux commerciaux qui sont loués par des entreprises qu’elles soient publiques ou privées.

Les SCPI fiscales, aussi appelées SCPI d’immobilier résidentiel, sont investies en immobilier d’habitation (maison et/ou appartement). En somme, le propriétaire ou gérant choisit les actifs les plus alléchants, mais cela en fonction non seulement de leur situation géographique, mais également de l’évolution de leur valorisation.

Ainsi, le parc immobilier sera disposé d’immobilier neuf ou à rénover, dépendant du dispositif législatif et fiscal en vigueur. Il peut s’agir par exemple de la loi Pinel pour les SCPI Pinel, de la loi Malraux pour les SCPI Malraux, etc…

Possibilité d’achat des parts de SCPI :

L’achat des parts en SCPI est possible, mais pour ce faire, l’investisseur a deux options :

  • l’achat en direct : l’investissement en direct signifie que les ou la personne qui souscrit effectue l’achat des parts auprès d’une société de gestion directe. Cela peut par contre être effectué auprès de sa banque ;
  • l’achat indirect : cela indique que le particulier investit en SCPI par l’intermédiaire de son assurance-vie, via des unités de compte.

Il est à préciser que, contrairement à l’achat d’un bien immobilier en direct, investir en SCPI ne nécessite en aucun cas de formalités administratives d’acquisition, donc nul besoin de passer devant un notaire pour investir dans ce type de placement, mais il suffit juste de remplir le bulletin d’adhésion.

Choisir ses SCPI : analyser le patrimoine

Il est avant tout plus qu’important d’effectuer une vérification quant à la qualité des immeubles en question (les rénovations à prévoir, la situation géographique…), les diverses mutualisations que ce soit locative ou encore du parc.

Toutefois, il y a des indicateurs qui peuvent refléter la qualité d’une SCPI, à savoir le taux d’occupation financier (TOF), le niveau de la provision pour gros œuvre, notamment les entretiens, le « RAN » ou Niveau du Report à Nouveau.

ARTICLES LIÉS