L’investissement immobilier aujourd’hui : l’analyse de Philippe Germain

philippe germain immobillier

Selon Philippe Germain, investisseur chevronné et fondateur de CEG Invest, le paysage immobilier a été bouleversé en profondeur par la récente pandémie. Les effets se font encore sentir aujourd’hui et déterminent les grandes tendances de l’investissement. Mais il y a plus, puisque les préoccupations climatiques et écologiques viennent elles aussi changer la donne, comme nous l’explique Philippe Germain.

Préoccupations climatiques et rénovation thermique :  l’analyse de Philippe Germain

L’investissement immobilier locatif est largement marqué désormais par les préoccupations écologiques, nous explique Philippe Germain, fondateur de CEG Invest. L’un des premiers objectifs est de réduire la consommation d’énergies fossiles, productrices de CO2. Les projets éco-responsables ont le vent en poupe et constituent, selon Philippe Germain, d’excellentes opportunités d’investissement.

A lire également : CDC habitat et moi : le nouveau service client

De nombreux gouvernements, en Europe, mais aussi au Canada, un marché que Philippe Germain connaît bien, ont mis en place des aides à la rénovation thermique. Ces aides favorisent aussi l’utilisation des énergies renouvelables, qu’il s’agisse du photovoltaïque, du solaire thermique ou des pompes à chaleur.

Pour le fondateur de CEG Invest, l’investisseur d’aujourd’hui a tout intérêt à s’appuyer sur ces aides afin d’optimiser son projet. Philippe Germain estime que la rénovation thermique d’un immeuble ancien pour le transformer en un ensemble de logements locatifs constitue l’un des meilleurs choix dans la conjoncture actuelle.

Lire également : Qu'est-ce que le smart building ?

L’investisseur peut se lancer seul dans l’aventure, comme l’a fait Philippe Germain, fondateur de CEG Invest, lorsqu’il a débuté. Mais il peut aussi participer à une levée de fonds portant sur la réhabilitation thermique d’un ensemble immobilier. L’AMF Québec (Autorité des marchés financiers) supervise les opérations d’investissements dans la province et permet aux investisseurs d’être rassurés sur la transparence des collectes de fonds et des projets. Philippe Germain recommande d’ailleurs de toujours vérifier qu’un programme a été visé par l’AMF Québec.

Philippe Germain analyse les projets “smart”

2023 a vu l’essor de l’intelligence artificielle et du concept de smart cities. Philippe Germain nous explique que l’intérêt des projets “smart” ne s’évalue pas uniquement au niveau des villes. Les projets d’investissement immobilier plus modestes, à l’échelle d’un immeuble ou d’un ensemble immobilier peuvent aussi bénéficier des technologies intelligentes.

Elles permettent par exemple, précise le fondateur de CEG Invest, d’optimiser l’utilisation de l’énergie. L’IA gère des ombrières de parkings ou l’éclairage. Elle améliore la production d’énergies renouvelables en ajustant l’orientation des panneaux solaires en fonction de l’ensoleillement.

Philippe Germain, fondateur de CEG Invest, juge essentiel pour l’investisseur de s’intéresser aux technologies intelligentes de l’habitat. Les aides versées pour ces projets permettent de booster l’investissement. De plus, les banques sont sensibilisées aux problématiques de l’IA dans l’immobilier et Philippe Germain estime qu’un prêt est plus facile à obtenir dès lors que le projet à financer est de type “smart”.

En cas de levées de fonds pour un projet mutualisé, l’investisseur immobilier peut vérifier que l’opération a été supervisée par l’AMF Québec, ou une autre autorité des marchés financiers, comme l’Autorité des marchés financiers française AMF France).

Investissement immobilier : un paysage contrasté, selon Philippe Germain

En Europe, au Canada ou aux Etats-Unis, la situation de l’immobilier locatif est tendue. Les exigences en termes de performances thermiques, la tension sur les terrains, l’inflation et la remontée des taux contribuent, nous confie Philippe Germain, à la morosité ambiante. Peu de ventes immobilières, peu de prêts accordés, des locataires qui rencontrent des difficultés à se loger. Alors que les professionnels de l’immobilier sont souvent alarmistes, le fondateur de CEG Invest, Philippe Germain, voit dans cette situation une opportunité. Il reste à savoir surfer sur la vague !

La demande locative est forte et Philippe Germain estime donc judicieux de se tourner vers ce type d’investissement, en compensant l’inflation liées aux matériaux de construction et de rénovation par les aides des différents Etats. Dans des pays comme les Etats-Unis, l’incitation à la réhabilitation de bâtiments anciens ou de quartiers dégradés est forte et Philippe Germain s’est d’ailleurs lancé dans la deuxième phase de son projet River Creek, mené par CEG Invest.

D’autres parties du monde sont encore largement préservées de la morosité immobilière que connaît l’Europe ou le Canada. On peut citer Dubaï, où l’investissement immobilier bat son plein. Il peut être judicieux, estime Philippe Germain, de se tourner vers ces zones.

L’investisseur canadien ou européen peut profiter d’une levée de fonds pour participer à des projets d’envergure et faire fructifier son patrimoine. Rappelons que l’AMF Québec, l’autorité des marchés financiers de la province, supervise les opérations financières et sécurise ainsi les investissements.

L’AMF Québec : une institution de régulation essentielle, selon Philippe Germain

La crise sanitaire, suivie de la crise financière, a largement contribué à fragiliser le tissu économique des différents pays. Le paysage de l’investissement immobilier est largement marqué par les incertitudes et les investisseurs craignent de se lancer.

Dans ce contexte, l’AMF Québec constitue, nous confie Philippe Germain, une institution de régulation essentielle, qui supervise les principales opérations financières dans la province. A noter que d’autres provinces canadiennes envisagent d’instaurer un organisme similaire, inspiré de l’AMF Québec et de son action.

En supervisant les transactions financières, l’AMF Québec contribue à la confiance. Son action sécurise les investissements et rassure les investisseurs particuliers.

ARTICLES LIÉS