Quand faut-il vendre ses parts de SPCI ?

Les SPCI représentent l’un des investissements immobiliers les plus lucratifs. Société Civile de Placements de Capitaux, elles sont perçues comme des entreprises de placement collectif françaises. En investissant dans ces derniers, vous détenez l’immobilier sous forme de part. Vous avez déjà eu à effectuer des investissements dans les SPCI ? Vous souhaitez vendre vos parts ? Vous doutez sur le moment propice pour le faire ? Dans cet article, nous vous proposons un guide sur quand vendre vos parts de SPCI.

Quel est le moment idéal pour vendre ses parts de SPCI ?

Les investissement en  SPCI doivent s’effectuer sur le long terme. Pour cela, il est conseillé de conserver des parts de SPCI pendant au moins 8 à 10 ans avant d’envisager les revendre. Surtout, si elles ont été acquises dans le cadre d’une assurance-vie, il faut une longue durée pour profiter de sa fiscalité avantageuse. Aussi, il est recommandé de vendre ses parts après avoir touché les dividendes. Ce ne serait pas rentable de procéder à la vente à la cession juste avant.

A voir aussi : XTB Avis : que penser du broker XTB ?

Par ailleurs, la revente de vos parts de SPCI peut se faire à tout moment. En effet, il existe des cas particuliers. Par exemple, en SPCI fiscale, il faut attendre la fin du délai de détention avant de vendre. Sinon, vous risquez d’annuler l’avantage qui avait été accordé. Lorsqu’il s’agit des SPCI en nue-propriété, la revente peut se faire à tout moment. Cependant, il faut que vous obteniez l’accord de l’usufruitier.

Le délai d’attente peut être plus ou moins long à la revente, bien que vous puissiez en principe revendre vos parts de SPCI à tout moment.  Très variable, il peut prendre quelques jours à quelques mois. Aussi, dans certains cas, il est important de notifier que la revente peut s’avérer très compliquée.

A voir aussi : Quelle banque choisir pour un rachat de crédit immobilier ?

Comment revendre ses parts de SPCI ?

La revente de vos parts de SPCI suit un processus différent selon que la société soit à capital fixe ou à capital variable. Lorsqu’il s’agit des SPCI à capital variable, la vente des parts est déclenchée par le propriétaire. Pour cela, il envoie un courrier avec accusé de réception à la société de gestion : c’est la demande de retrait. Ce dernier, inscrit dans un registre sera accordé en suivant en ordre chronologique.

Lorsqu’elle est accordée, le vendeur est remboursé à un prix qui correspond à la valeur de retrait. Les parts vendues sont soit achetées par de nouveaux souscripteurs ou par la SPCI elle-même grâce au fond de remboursement constitué. Lorsqu’il s’agit des SPCI à capital fixe, l’associé qui souhaite vendre ses parts doit se rapprocher de la société pour obtenir un formulaire de vente.

Ce dernier joue en rôle très important. En effet, il détermine un prix de vente dans le carnet d’ordres qui est encadré par la société de gestion. Sur ce dernier, l’associer indique le prix minimum auquel il souhaite vendre ses parts de SPCI. En fonction de ce prix, la revente des parts peut s’effectuer. Noter que dans les SPCI à capital fixe, la revente fonctionne sur le même principe que celle des actions où l’offre est confrontée à la demande.

ARTICLES LIÉS