Quel est le rôle du droit dans la société ?

La loi est importante pour une société car elle sert de norme de conduite pour les citoyens. Il a également été établi pour fournir des directives et un ordre appropriés sur le comportement de tous les citoyens et pour maintenir l’équité dans les trois branches du gouvernement. Il maintient la société en marche. Sans la loi, il y aurait le chaos et ce serait la survie du plus apte et de tout le monde pour lui-même. Pas un mode de vie idéal pour la plupart.

La loi est importante parce qu’elle sert de guide quant à ce qui est accepté dans la société. Sans elle, il y aurait des conflits entre les groupes sociaux et les communautés. Il est essentiel que nous les suivions. La loi permet une adoption facile aux changements qui se produisent dans la société.

A lire également : Quel est le pourcentage de fausses couches ?

La société est une « relation web » et le changement social signifie évidemment un changement dans le système de relation sociale où une relation sociale est comprise en termes de processus sociaux et sociaux les interactions et les organisations sociales. Ainsi, le terme « changement social » est utilisé pour indiquer les variations souhaitables dans l’institution sociale, les processus sociaux et l’organisation sociale. Il comprend des modifications dans la structure et les fonctions de la société. Une analyse plus approfondie du rôle du droit face au changement social nous amène à distinguer les aspects directs et indirects du rôle du droit.

Lire également : Comment changer son comportement avec ses parents ?

1. Le droit joue un rôle indirect important en ce qui concerne le changement social en façonnant un impact direct sur la société. Par exemple : Une loi instituant un système éducatif obligatoire.

2. D’autre part, dans de nombreux cas, le droit interagit indirectement avec les institutions sociales de base d’une manière qui constitue un lien direct entre le droit et le changement social. Par exemple, une loi visant à interdire la polygamie.

Le droit joue un rôle de modernisation et de changement social. Il est également un indicateur de la nature de la complexité de la société et les problèmes d’intégration qui en découlent. En outre, le renforcement de notre croyance dans le système séculaire de panchayat, l’abolition des pratiques abominables d’intouchabilité, de mariage d’enfants, de sati, de dot, etc. sont des exemples typiques du changement social qui s’opère dans le pays par le biais des lois.

Le droit est un moyen ou un organisme efficace qui contribue à faire évoluer la société dans le pays ou dans n’importe quelle région en particulier. Par conséquent, nous régénérons notre conviction que le droit a joué un rôle déterminant dans l’introduction de changements dans la structure et les relations sociétales et continue de l’être.

Le droit a certainement joué un rôle de catalyseur dans le processus de transformation sociale des personnes, dans lequel la dilution des inégalités de castes, les mesures de protection pour les groupes faibles et vulnérables, l’existence digne de ceux qui vivent dans des conditions malsaines, etc. les exemples illustres à cet égard. Le changement social implique une altération de la société ; sa structure économique, ses valeurs et ses croyances, ainsi que ses dimensions économiques, politiques et sociales subissent également des modifications. Toutefois, le changement social n’affecte pas tous les aspects de la société de la même manière.

Bien qu’une grande partie du changement social soit provoquée par des changements matériels tels que la technologie, les nouveaux modes de production, etc., d’autres conditions sont également nécessaires. Par exemple, comme nous l’avons déjà discuté, l’interdiction légale de l’intouchabilité dans l’Inde libre n’a pas réussi en raison d’un soutien social insuffisant.

Néanmoins, lorsque la loi ne peut pas apporter de changement sans soutien social, elle peut encore créer certaines conditions préalables à un changement social. De plus, après l’indépendance, la Constitution indienne a établi des directives de grande portée pour le changement. Son principe directeur suggérait un plan directeur pour une nouvelle nation. La déreconnaissance du système des castes, l’égalité devant la loi et l’égalité des chances pour tous dans les domaines économique, politique et social est un des points forts de la Constitution indienne.

La relation entre le droit et la société

Les théoriciens ont toujours soutenu qu’il existe certaines opinions générales sur le droit pénal matériel. Une série de ces contraintes concerne les types de comportements qui peuvent légitimement être interdits. Est-il approprié, par exemple, de criminaliser un certain type d’action au motif que la plupart des gens de la société la considèrent comme immorale ? L’autre ensemble de contraintes qui concerne ce qui est nécessaire pour établir la responsabilité pénale qui est la responsabilité, indépendamment du contenu de la loi particulière dont la violation est en cause.

Le système juridique reflète tous les énergie de la vie au sein de toute société. La loi a la vitalité complexe d’un organisme vivant. On peut dire que le droit est une science sociale caractérisée par le mouvement et l’adaptation. Les règles ne sont ni créées ni appliquées dans le vide, d’autre part elles ont créé et utilisé maintes et maintes fois dans un but. Les règles visent à nous orienter dans une certaine direction que nous supposons être bonne, ou à interdire un mouvement dans une direction que nous croyons mauvaise.

Les règles sociales sont établies par les membres de la société. La désobéissance aux règles sociales est suivie d’un châtiment de désapprobation sociale. Il n’y a pas de pénalité positive associée à la violation des règles sauf l’excommunication ou l’ostracisme. D’autre part, la loi est appliquée par l’État. L’objectif de la loi est de rétablir l’ordre dans la société afin que les membres de la société puissent progresser et se développer avec une certaine sécurité quant à l’avenir. L’État fait des lois. La désobéissance aux lois de l’État invite la sanction, qui est appliquée par le gouvernement par le pouvoir de l’état. Ce qui n’est pas exécutoire n’est pas la loi.

Lire aussi : Les 6 principaux avantages du choix d’une carrière en droit

Conclusion

La loi est un système de règles et de directives qui sont appliquées par les institutions sociales pour régir les comportements, dans la mesure du possible. Elle façonne la politique, l’économie et la société de plusieurs façons et sert de médiateur social des relations entre les personnes.

Si le préjudice est érigé en infraction par la loi, le droit pénal offre des moyens par lesquels l’État peut poursuivre l’auteur. Le droit constitutionnel fournit un cadre pour la création de lois, la protection des droits de l’homme et l’élection des représentants politiques.

Le droit administratif sert à réviser les décisions des organismes gouvernementaux, tandis que le droit international régit les affaires entre États souverains dans les activités allant du commerce à la réglementation environnementale ou à l’action militaire. La réponse juridique à un problème social ou technologique donné est donc en soi une action sociale majeure qui peut aggraver un problème donné ou l’atténuer et aider à le résoudre.

ARTICLES LIÉS