Assurance habitation : arbre qui tombe ? Comment ça marche?

Vous ressentez une certaine fierté à admirer ce Chêne centenaire ou encore ce magnifique Épicéa de 20 mètres de haut qui surplombe votre jardin. S’il arrivait que cet arbre tombe pour une raison ou une autre sur votre maison ou votre jardin, qui en serait tenu responsable ? Comment en seriez-vous protégé ? On vous explique tout ce qu’il y a à comprendre sur le sujet.

Un arbre qui tombe sur votre propriété lors d’une tempête

Lorsque la chute d’un arbre sur votre propriété est le résultat du passage d’une tempête ou d’une catastrophe, le voisin n’est pas concerné directement et n’en est pas responsable à moins que ce soit son arbre. C’est donc là un cas de force majeure. Dans ce cas, c’est donc votre assurance habitation qui prendrait en charge les dommages qui seraient survenus, en fonction des garanties auxquelles vous aurez souscrit. Par contre, si l’arbre appartient au voisin, il lui appartient à lui et son assurance de venir enlever l’arbre et de régler les dommages.

A découvrir également : Les poêles à gaz fournissent une chaleur instantanée

Il convient tout de même de faire une petite nuance. L’assurance habitation couvre les accidents issus des événements climatiques. On parle là de cas de force majeure. Toutefois, les événements climatiques sont à distinguer des catastrophes naturelles. Une tempête ne fait pas partie des événements climatiques qui peuvent être reconnus comme des catastrophes naturelles. Ainsi, les catastrophes naturelles ne sont pas forcément couvertes par l’assureur.

La chute d’arbre causée par un défaut d’entretien

Si votre arbre chute au sein de votre jardin pour un défaut d’entretien, c’est la responsabilité de l’assureur qui est directement engagée. Par contre, selon certains contrats d’assurance habitation, les dommages qui résultent d’un arbre qui chute alors qu’il n’est pas entretenu régulièrement peuvent ne pas être couverts, si l’arbre vous appartient. Ce sera donc à vous-même de vous en occuper à vos propres frais.

A lire également : Comment habiller un mur extérieur pour le masquer ?

Si l’arbre appartient à votre voisin, alors qu’il chute dans votre jardin, ce sera le voisin qui se chargera de prendre en charge les dégâts causés. Là encore, un expert en assurances pourrait être envoyé, afin de prouver ou non la négligence du voisin. Il pourra établir ou non, sa responsabilité.

Chute accidentelle de l’arbre

Il existe également un autre cas de figure possible. L’arbre peut avoir chuté accidentellement sur votre propriété. La pluie courante peut survenir par exemple, et faire basculer l’arbre sur votre propriété pendant que le voisin le scie. Si en tombant, cet arbre endommage votre maison ou votre jardin, c’est la garantie de la responsabilité civile de votre voisin qui se chargera de couvrir les dommages.

Toutefois, s’il s’agit de votre propre arbre qui tombe dans votre jardin accidentellement, il faudra vérifier votre contrat d’assurance pour savoir si les dommages sont couverts.

L’assurance jardin, une protection supplémentaire

Il existe auprès de nombreuses compagnies d’assurance, une garantie en option, qui permet de protéger votre jardin des dégâts qu’il peut subir. Portail, clôture, terrasses et autres voies permettant d’accéder à la maison sont également couverts tout comme les arbres et arbustes. Ainsi, lorsque l’un de vos arbres chutera dans le jardin de votre voisin, ce dernier sera couvert par votre assureur au même titre qu’une garantie de responsabilité civile, pour les éventuels dommages causés aux tiers.

ARTICLES LIÉS