Quel est le meilleur otoscope ?

meilleur otoscope

Pour observer efficacement l’appareil auditif au cours d’une consultation, il faut se munir du meilleur otoscope. En raison des multiples caractéristiques à considérer, il est difficile de faire un choix adéquat. Découvrez dans cet article les paramètres pour avoir le meilleur instrument possible.

Quelle est la meilleure source d’alimentation ?

Tous les otoscopes n’ont pas la même source d’alimentation. Pendant que des instruments médicaux pour oreilles sont équipés de batteries rechargeables ou de piles, d’autres peuvent être branchés directement sur secteur.

A voir aussi : Comment consommer CBD crystal ?

Le matériel qui dispose d’une batterie rechargeable est capable de tenir une journée pour vos consultations. En effet, son autonomie est de 10 heures environ. Pour équiper l’otoscope avec une pile, vous avez besoin d’une pile de types AA. Il en existe deux sortes : alcalin et lithium. Ils conviennent tous pour alimenter le dispositif médical.

L’avantage avec les deux types d’otoscopes (pile et batterie rechargeable) est qu’ils peuvent être transportés facilement et utilisés dans une zone sans courant électrique. Ce qui n’est pas le cas de l’otoscope qui utilise le secteur.

A découvrir également : Correction du mal de dos : les gestes à adopter

Quel spéculum choisir pour un meilleur otoscope ?

Pour bénéficier d’un meilleur otoscope, vous devez faire le choix du spéculum adapté. Pour diverses raisons, vous pouvez préférer le modèle jetable ou réutilisable.

En effet, le spéculum jetable n’est plus à employer après une première auscultation. Il est à usage unique. Cela correspond aux praticiens qui ne désirent pas s’impliquer dans l’entretien du composant. Sur l’aspect hygiénique, l’utilisation de ce type de spéculum rassure également les patients.

Par contre, l’autre type de spéculum nécessite un entretien régulier (désinfection et nettoyage). Conçu en acier inoxydable, il est adapté pour un investissement sur le long terme.

Quel est le meilleur éclairage ?

Pour réaliser efficacement l’examen de vos patients, vous avez besoin d’avoir une visibilité parfaite de leurs appareils auditifs. L’éclairage joue un grand rôle pour que cette fonction soit remplie. L’otoscope bénéficie de trois types d’éclairage : l’éclairage LED, l’éclairage halogène et celui à fibres optiques.

L’éclairage LED

L’instrument médical pour oreille doté d’un éclairage LED procure un meilleur rendu de couleurs en raison de l’homogénéité de l’éclairage. De plus, ce type d’éclairage ne nécessite pas assez d’énergie électrique. Ce qui fait de lui le choix idéal pour profiter de l’autonomie d’un otoscope à batterie rechargeable.

L’éclairage halogène

L’éclairage halogène permet de faire des diagnostics avec précision. En effet, il permet une reprise fidèle des couleurs pour une bonne visibilité. Tout comme l’éclairage LED, il propose une projection homogène de la lumière. Le champ visuel de l’utilisateur peut être réduit à cause de la position de l’ampoule.

L’éclairage à fibres optiques

Contrairement aux autres types d’éclairage, l’éclairage à fibres optiques a l’avantage de ne pas dégager de chaleur. En plus de cela, au cours de votre consultation, vous ne remarquerez pas de reflet, ni d’ombre. Il vous permet de voir avec facilité, les zones difficiles.

Quel grossissement ?

La netteté des images reçues dépend en partie du grossissement de votre otoscope. Pour cette raison, il doit être pris en compte pour choisir votre matériel. Ainsi, vous devez vérifier sa valeur qui est généralement : x3 ou x4.

En définitive, pour avoir le meilleur otoscope, plusieurs critères doivent être pris en compte. La source d’alimentation, le spéculum, le grossissement sont des paramètres dont vous devez tenir compte. Le choix de l’éclairage est aussi un aspect important à considérer.

ARTICLES LIÉS