Comment bien choisir un organisme de portage salarial ?

Avec les nombreuses structures de portage salarial sur le marché, il est parfois difficile de faire le meilleur choix sans quelques conseils. De plus, puisque vous confiez votre capital à une société, il est vraiment important de ne pas vous tromper dans votre choix. Voici donc quelques critères à prendre en compte pour bien choisir un organisme de portage salarial.

Un organisme de portage salarial offre une solidité financière

Avant de confier votre argent à un organisme de portage salarial, assurez-vous d’avoir pris connaissance du chiffre d’affaires de la société. Vous pouvez l’évaluer notamment grâce au nombre d’employés avec lesquels l’entreprise collabore. Pensez également à vérifier si l’entreprise bloque des fonds pour assurer le paiement de vos salaires en cas de problème.

A voir aussi : Célébration du 19 mai : Saint-Yves, protecteur de la Bretagne et juristes

Un organisme de portage salarial offre une garantie légale et surtout éthique

A ce niveau, vous devez contacter les responsables qui vous fourniront des documents. Ces documents doivent prouver que l’entreprise a souscrit les différentes assurances nécessaires. Vous devez également vous assurer que les garanties offertes par la responsabilité civile et professionnelle de cette société couvrent chaque mission. Demandez également à l’organisme de vous fournir des documents prouvant son entière conformité à l’éthique.

Un organisme de portage salarial adhère à un syndicat

C’est le critère le plus décisif. En effet, un organisme de portage salarial doit obligatoirement appartenir à un syndicat de portage salarial. En effet, toutes les structures adhérentes signent un code de déontologie qui les engage à respecter leur mission.

Lire également : Quels sont les meilleurs annuaires inversés gratuits du marché ?

Combien y a-t-il d’organismes de portage salarial en France ?

Il en existe au moins 150, dont 107 sont enregistrées auprès de la Fédération nationale de portage salarial (FeNPS). Leur nombre augmente rapidement à mesure que le besoin aussi augmente. Peut-être encore plus après l’émergence du statut d’auto-entrepreneuriat. Beaucoup créent une entreprise mais réalisent très vite que les organismes de portage leur apportent un soutien et un réseau qu’ils n’ont pas en tant qu’entrepreneurs indépendants. La vulgarisation de l’administration indépendante lors de son inscription dans le Code du travail le 25 août 2008 a également favorisé son développement.

Un organisme de portage peut-il refuser d’accepter un individu ?

En effet, cela est possible. Un organisme de portage peut bel et bien refuser d’accepter un individu, surtout s’il estime que votre projet n’est pas en adéquation avec le sien. D’où la nécessité de se lancer dans cette aventure après avoir effectué de bonnes recherches.

Que faut-il retenir concrètement du portage salarial ?

Le portage salarial est un concept récent en plein essor, à mi-chemin entre l’entrepreneuriat et l’emploi. Il s’agit d’une relation triangulaire qui associe un consultant, une société de portage salarial et un client qui retient les services du consultant. Un consultant conclut une convention de travail avec une entreprise de portage lui permettant d’offrir des services aux clients. D’autre part, la société signe un accord si possible avec ces clients. Ainsi, s’établit une relation qui lie les trois parties afin de réaliser des activités sans contrainte. Lorsque les prestations sont réalisées par le consultant, la société de portage facture les clients. Ce sont ces chiffres d’affaires qui sont envoyés au consultant sous forme de salaire. Mais, ce dernier fournit en retour une commission pour la gestion.

ARTICLES LIÉS