Le réseau WAN

Réseau Wan

Réseau dispersé ayant la capacité de couvrir des continents, le WAN se présente actuellement comme la meilleure solution pour les entreprises pour renforcer à faible coût, leur présence en ligne. Il n’est pas le seul réseau qui existe. Dès lors, quelle est sa singularité par rapport aux autres ? Comment le met-on en place ?

Réseau WAN : de quoi s’agit-il ?

Le Wide Area Network comme cette définition anglaise l’indique, est un réseau de communication capable de couvrir de vastes territoires notamment des continents.

Lire également : Aperçu sur le marché de la platerie

Avant son arrivée, il existait des réseaux locaux notamment le Local Area Networks et le Metropolitan Area Networks. Le WAN connecte de nombreux réseaux LAN et MAN. Cette particularité du WAN, fait de lui, un réseau presque exclusivement utilisé dans les environnements professionnels.

En effet, il existe des réseaux WAN publics. Les FAI s’en servent afin de donner à leurs clients, des accès Internet. Quant aux WAN privés, ils sont généralement installés par des entreprises afin de fournir des services Cloud, mais également pour connecter plusieurs sites distants de l’entreprise.

A voir aussi : Comment trouver un emploi à Limoges ?

Particularité du WAN par rapport aux autres réseaux

En matière de réseaux, on en distingue plusieurs que sont : WLAN, LAN et MAN. Les technologies qui caractérisent chacun de ces réseaux sont similaires à celle du WAN. Néanmoins, il existe de nettes différences entre ces technologies du point de vue structure.

Le LAN et le MAN se différencient fondamentalement du Wide Area Network par leur taille.

Le LAN permet d’interconnecter plusieurs ordinateurs présents sur la même zone notamment au sein d’une entreprise et d’un foyer. Ainsi, le réseau formé permettra aux différents terminaux informatiques d’échanger des données entre eux. Le LAN peut aussi permettre aux ordinateurs en réseau d’accéder à un réseau tiers. Le taux de transfert du LAN est largement supérieur à celui des WAN. La raison est que plus la distance à parcourir est faible, plus le taux de transfert est grand.

Quant au MAN, il dépasse en taille, le LAN. En effet, il est capable de couvrir des villes et des métropoles. Sa distance de couverture peut atteindre les 100 kilomètres. Le MAN demeure néanmoins moins important que le WAN. Il est possible de connecter plusieurs LAN grâce au MAN. Dans ce cas, on utilise la fibre.

Pour ce qui est du WLAN, il s’agit tout simplement d’un LAN. La seule différence ici est que les liaisons ne sont pas établies au moyen de câbles. En effet, le moyen de connexion utilisé est l’onde radio. Les terminaux impliqués dans un Wireless Local Area Network peuvent échanger des données entre eux ou accéder à un réseau tiers notamment Internet. Tout comme pour un LAN, il est possible de relier un WLAN à un MAN et enfin à un WAN.

Fonctionnement du WAN

L’une des particularités du WAN est qu’il ne permet pas de relier individuellement les ordinateurs. Il permet par contre de relier un ensemble de réseaux. Par conséquent, le WAN utilise une technologie différente de celles des réseaux de tailles inférieures. Les protocoles de transfert ainsi que les concepts d’adresse sont également différents dans le cas du WAN.

Les technologies et les protocoles de transfert utilisés par le WAN sont ceux des couches 1 à 3 du modèle référentiel OSI. Le fonctionnement d’un WAN est donc basé sur les trois couches suivantes :

  • couche physique (1)
  • couche de liaison (2)
  • couche réseau (3)

Toutes ces technologies utilisées permettent pleinement de profiter d’un réseau WAN.

ARTICLES LIÉS