Les différents types de prêts hypothécaires et leurs avantages

green trees near red and white house under blue sky during daytime

L’achat d’un bien immobilier est un investissement qui nécessite d’importantes ressources financières. Pour financer votre projet, vous devez examiner toutes les solutions financières proposées par les organismes financiers afin de choisir celle qui correspond le mieux à votre situation. Découvrez dans cet article les différents types de prêts hypothécaires disponibles sur le marché financier.

Le prêt hypothécaire conventionnel

Le prêt hypothécaire conventionnel résulte d’un accord entre le créancier et le débiteur. Le prêt est adossé à l’hypothèque d’un bien immobilier dont vous êtes reconnu comme le propriétaire. L’établissement financier met à votre disposition une somme d’argent en échange du bien immobilier à hypothéquer. Le montant du prêt hypothécaire conventionnel correspondant à 20 % ou plus de la valeur du bien. Ce type de prêt hypothécaire convient particulièrement à ceux qui ne disposent pas de preuves de solvabilité suffisantes. Il faudrait toutefois vous assurer de vos capacités de remboursement afin de ne pas tout perdre. Vous devez aussi prêter attention au taux d’intérêt.

A découvrir également : Comment investir en LMNP pour des revenus complémentaires pour sa retraite ?

Le prêt hypothécaire rechargeable

Peu connu en France, le prêt hypothécaire rechargeable est fortement utilisé à l’étranger. Ce type de prêt hypothécaire permet de contracter un nouveau crédit avec hypothèque sur la base de la somme déjà remboursée pour le compte du premier prêt souscrit. Pour que le prêt hypothécaire soit qualifié de rechargeable, l’hypothèque doit d’abord faire l’objet d’une « convention de rechargement d’hypothèque ». Il faudrait aussi que la convention soit signée devant un notaire. Celle-ci peut être prévue au moment de souscrire le premier prêt ou ultérieurement à travers un avenant. Il faut noter que le montant du prêt hypothécaire rechargeable peut être supérieur à celui du prêt hypothécaire initial. Mais il ne doit pas dépasser le montant de la valeur du bien hypothéqué.

Ce type de prêt hypothécaire s’adresse aux particuliers comme aux professionnels. Il peut aussi être contracté par une personne physique ou morale. Il faut noter que le prêt hypothécaire rechargeable permet aussi de contracter n’importe quel type de crédit, sauf le crédit permanent ou renouvelable.

A lire aussi : Comment proposer une assurance habitation ?

Le prêt hypothécaire in fine

Ce type de prêt hypothécaire se rembourse en une fois à l’échéance. Normalement, le débiteur doit rembourser les intérêts liés au prêt chaque mois. Mais certains organismes financiers acceptent de différer aussi le paiement des intérêts. Le prêt hypothécaire in fine est contracté sur une plus courte durée. Avec un prêt hypothécaire in fine, les mensualités sont plus faibles et vous bénéficierez aussi d’une fiscalité avantageuse.

Le prêt viager hypothécaire

Ce type de prêt hypothécaire s’adresse particulièrement aux seniors (les personnes de plus de 60 ans) qui ne pouvaient pas bénéficier d’un crédit immobilier. Cette solution convient aussi à ceux qui ont le statut handicapé ou qui souffrent d’une maladie. Par ailleurs, les héritiers du débiteur sont protégés dans le cadre d’un prêt viager hypothécaire. En effet, en cas de décès du débiteur, si la somme obtenue après la vente du bien immobilier hypothéqué dépasse celle empruntée, les héritiers bénéficient du surplus. Par contre, si cette somme est insuffisante, les ayants droits ne seront pas soumis à un éventuel endettement.

Le prêt viager hypothécaire vous permet d’obtenir un crédit grâce à votre patrimoine immobilier. Vous conservez toujours la pleine propriété de votre bien immobilier. La somme contractée n’a pas besoin d’être affectée à un projet en particulier.

ARTICLES LIÉS