Prix de l’énergie: se chauffer au bois, une alternative intéressante ?

Les prix des énergies les plus utilisées n’en finissent pas de flamber. Rien d’étonnant donc à ce que les Français soient nombreux à vouloir adopter le bois pour réduire leur facture énergétique. Mais est-ce vraiment une alternative intéressante pour se chauffer ?

Le bois, une alternative crédible pour se chauffer pas cher ?

Le gaz, le fioul et même l’électricité sont de plus en plus cher. Rien d’étonnant donc à ce que de nombreuses personnes cherchent des alternatives à ces énergies.

Lire également : Comment choisir son kit de filtration ?

Le bois, seule énergie alternative bon marché

En pratique, il ne reste guère plus que le bois pour produire suffisamment d’énergie et se chauffer à prix raisonnable. Tout du moins, il peut être utilisé comme chauffage secondaire pour la pièce de vie principale.

En effet, si on regarde sur le papier, l’utilisation de pellets par exemple ne revient guère qu’à 9 ou 10 centimes d’euro du kilowatt-heure. C’est encore nettement moins cher si on privilégie des bûches traditionnelles en lieu et place des granulés de bois.

Lire également : Que faire en résidence senior à Toulouse ?

Dans un cas comme dans un autre, c’est nettement moins cher qu’avec du gaz ou du fioul qui sont à plus de 12 ou 13 centimes d’euro du kilowatt-heure.

Le prix du bois de chauffage également à la hausse

Entre les problèmes d’approvisionnement liés au covid et les troubles géopolitiques en Europe, la production et l’approvisionnement en bois énergie se sont faits en flux tendu cet hiver.

Résultat, les prix ont grimpé plus vite que l’inflation. Cette hausse a surtout concerné les granulés de bois qui sont le produit phare du moment. En effet, les Français se sont massivement équipés en poêle à granulés dont l’utilisation très simple et peu contraignante correspond à nos aspirations modernes.

En revanche, le prix de la stère de bois a peu bougé, tout comme celui des plaquettes forestières.

Le bois, un combustible idéal ?

Au début de l’hiver, de nombreuses voix se sont élevées contre le bois de chauffage. En cause, des émissions de CO2 et de polluants trop importants dans l’atmosphère.

Il est vrai que, mal utilisé, le bois de chauffage peut générer de la pollution. Toutefois, il ne s’agit dans la plupart des cas que des poêles alimentés avec des bûches traditionnelles. En effet, quand celles-ci ne sont pas encore sèches, leur combustion génère une grande quantité de polluants en raison d’une combustion incomplète. Par ailleurs, brûler du bois encore humide est une aberration puisque cela ne dégage pratiquement pas de chaleur.

En revanche, avec les poêles modernes fonctionnant avec des granulés, le problème ne se pose pas. Le taux d’humidité des pellets est parfaitement contrôlé. La combustion se fait dans des conditions optimales. C’est alors la forme d’énergie la plus vertueuse en comparaison de l’électricité, du fuel et du gaz.

Pourquoi les Français préfèrent-ils les pellets ?

Le fait que les Français privilégient les granulés ne doit rien au hasard.

Quels sont les avantages des granulés de bois ?

Ce combustible présente de nombreux avantages :

  • facile à manipuler car il est vendu sous forme de sacs, en général d’une quinzaine de kilos ;
  • facile à utiliser : avec un poêle à pellets, il suffit de remplir le réservoir de granulés et de programmer le thermostat. Le poêle fait le reste ;
  • utilisable même la nuit et en toute sécurité ;
  • facile à entreposer dans un espace fermé comme un garage. Le bois n’est ainsi plus réservé aux personnes qui ont de la place pour stocker.

Un aspect écologique à prendre en compte

Le mode de fabrication des pellets s’inscrit également dans les préoccupations de notre temps en matière d’écologie et d’environnement. En effet, ces granulés sont faits de restes déchiquetés et simplement soumis à une haute compression. Cela permet de valoriser du bois jusqu’ici considéré comme des déchets ou des sous-produits.

ARTICLES LIÉS