E-liquide et cigarette électronique, les erreurs à éviter

Un bon vapotage nécessite obligatoirement trois éléments importants, dont l’e-liquide. Il permet une inhalation d’une vapeur chaude et aromatisée. L’expérience avec une cigarette électronique ainsi que la qualité d’aspiration sont en grande partie influencées par les ingrédients contenus dans ce liquide. Malheureusement, tous les e-liquides présents sur le marché ne sont pas forcément de bonne qualité. D’ailleurs, certains e-liquide peuvent s’avérer dangereux pour la santé du vapoteur.

Les conséquences de l’e-liquide sur la santé

Les recherches sur le vapotage ont permis d’indiquer que la vapeur émise par une cigarette électronique serait 95% moins nocive qu’une fumée de tabac. Cela s’explique par le fait que les 7000 substances chimiques inhalées lors de la combustion du tabac n’apparaissent pas dans la vapeur émise par un vaporisateur. Ces chiffres peuvent représenter un bon argument pour acheter une cigarette électronique.

A découvrir également : Comment utiliser un masque FFP2 ?

Pour une meilleure expérience de vap, il est indispensable de suivre les recommandations indiquées par les fabricants ainsi que celles des professionnels du vaping. L’exemple le plus courant est de ne pas dépasser la quantité d’arômes recommandée. Tout est d’ailleurs étudié de manière à maîtriser totalement la quantité de substances volatiles. Il est également nécessaire de faire en sorte que le dosage de nicotine corresponde à la dose prescrite. Une surdose entraînerait des malaises, des maux de tête ou des nausées, tandis qu’une sous-dose peut provoquer un manque avec ses effets indésirables, comme l’anxiété ou l’insomnie.

Sur le marché, il existe des e-liquides réputés pour leur stabilité, comme ceux dont le ratio PG VG est riche en propylène glycol. Le principe est simple, plus la température de la vape augmente, plus les composants de l’e-liquide se dénaturent.

Lire également : Quel poids pour 178 cm ?

Quels sont les e-liquides à éviter dans la vape ?

Certains produits sont à éviter impérativement en tant que composants de l’e-liquide:

  •           Diacétyle, qui est un produit chimique très dangereux pour la santé,
  •           Parabène, qui est un perturbateur endocrinien. Il favorise l’apparition de cancers,
  •           Ambrox est un produit qui émet une odeur qui s’apparente fortement à du tabac, mais qui n’est pourtant pas fait pour être inhalé,
  •           Diacétone, qui est un produit chimique couramment utilisé comme additif,
  •           Acétoïne, qui est un allergène, bien qu’il soit souvent utilisé en parfumerie,
  •          Acétylopropionyle, qui est utilisé pour ses propriétés gustatives, toutefois, il représente toujours un risque à l’inhalation.

A l’achat, il est important de faire attention aux inscriptions sur les étiquettes de l’e-liquide. Cela permet d’écarter tous les éventuels dangers liés à la consommation de substances dangereuses pour la santé.

Les principaux ingrédients d’un e-liquide

Pour créer de la vapeur, un e-liquide n’a besoin que de deux ingrédients, dont le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (VG). Le premier produit permet de créer une vapeur mince, répondant à des besoins de vape serrée, lorsqu’il est présent en majorité dans le flacon. Étant une matière fluide, il accentue les arômes tout en provoquant une sensation de hit en gorge intense. Quant à la VG, elle permet une vapeur dense, au volume conséquent. Contrairement au PG, elle adoucit les arômes, étouffant le hit.

D’autres ingrédients peuvent être utilisés dans le produit pour améliorer l’expérience de vaporisation:

  • Les arômes alimentaires
  • La nicotine

Les arômes servent à parfumer la fumée tout en ajoutant de la saveur au vapotage. C’est l’idéal pour apprécier l’expérience liée au vapotage tout en gardant un goût délicieux dans la bouche. Impliquer ce sens dans l’expérience de vapotage prend toute son importance lorsqu’il permet de commencer un sevrage tabagique, voire pouvoir arrêter avec le tabac.

ARTICLES LIÉS