Quelles sont les armes de défense autorisées ?

Il est très important de bien s’équiper pour se protéger des agressions ou des vols. Étant donné que les armes en général représentent un danger pour la sécurité publique, la loi n’autorise que certaines catégories. Le but est de permettre aux citoyens de se protéger sans toutefois, nuire aux autres ou causer des accidents. Quelles sont alors ces armes de défense autorisées ? Réponse ici.

Les armes dangereuses de catégorie D

Pour mieux gérer les autorisations et les dangers que représentent les différents types d’armes, ces dernières sont classées par catégories. Celles de la catégorie D sont justement des armes dites de défense. Parmi elles, il en existe qui sont particulièrement dangereuses pour la sécurité publique. Il s’agit par exemple :

A lire également : Pourquoi ne pas trader le Forex ?

  • des armes non à feu camouflées,
  • des poignards,
  • des

Pour chacune de ces armes, il est indispensable d’avoir une autorisation. Elle est généralement obtenue après avoir adressé une demande à la préfecture.

Les bombes aérosols

Les bombes aérosols sont aussi classées dans la catégorie D. Il en existe de différents types en fonction de leur contenu. Dans la plupart des cas, il s’agit du gaz lacrymogène. Seules les bombes ayant une capacité maximale de 100 ml sont autorisées. Le but est d’éviter les accidents dus à une fausse manipulation. Avec une grande quantité de gaz, les dégâts peuvent être désastreux.

Lire également : Comment réaliser un dépliant en 3 volets sur Word ?

Les armes de contact à impulsion électrique

Les armes électriques sont très appréciées lorsqu’il s’agit de l’autodéfense. Elles permettent de neutraliser son agresseur rapidement sans lui causer trop de dommages. La décharge électrique reçue n’est en effet, pas mortelle. Cependant, il en existe de différentes formes en fonction de leur type.

Il peut s’agir d’une arme permettant d’attaquer à distance ou d’une autre de contact. C’est cette dernière forme qui est autorisée par la loi. Il faut avoir un permis et une bonne raison pour garder une telle arme sur soi et se déplacer avec.

Les armes non pyrotechniques

Le système de propulsion des projectiles d’une arme est un facteur déterminant du danger qu’elle représente. Celles non pyrotechniques sont considérées comme moins dangereuses, et donc autorisées pour la défense. Tout citoyen qui présente un justificatif a parfaitement le droit de porter une telle arme sur lui. Il peut s’agir par exemple d’une carabine à air comprimé.

Les armes à blanc

Il est possible de se servir d’une arme à blanc pour se protéger. Les munitions ne représentent pas un danger pour la vie de l’agresseur. Le but est de lui faire peur ou de le repousser. Il faut préciser que ces armes doivent être non convertibles. Seules les munitions à blanc sont autorisées. Dans certains cas, les projectiles de signalisation peuvent être acceptés.

Les armes de collection comme les vieux fusils sont également autorisées. Elles sont le plus souvent rendues inaptes au tir. Ceci permet d’éviter les accidents domestiques. Elles peuvent être utilisées pour faire peur aux cambrioleurs par exemple.

En somme, il faut retenir qu’il existe de nombreuses armes de défense autorisées par la loi. Elles sont classées dans la catégorie D. En fonction de leur type, avoir un permis pour les garder à la maison ou les transporter peut être indispensable.

ARTICLES LIÉS