Comment sont placés et entretenus les panneaux d’interdiction sur les routes ?

Les panneaux d’interdiction sont des signalisations inséparables des routes. Elles permettent d’annoncer les dangers et de limiter les risques et les dégâts. Les panneaux d’interdiction doivent être installés à des endroits précis. Leur entretien est également une opération de grande envergure. Découvrez tout sur l’emplacement et l’entretien des panneaux d’interdiction dans le présent article.

Panneaux d’interdiction : la négation des panneaux d’obligation

Ce n’est pas pour rien que tous ceux qui utilisent les routes, les voies publiques, les voies privées, les aires de repos et autres parkings d’entreprise ou de zones industrielles doivent connaître leur code. Les panneaux d’interdiction font partie des signalisations verticales, comme les panneaux d’obligation, que tout le monde doit connaître. Ces types de panneaux de signalisation sont à installer principalement sur les routes.

A lire également : L’huile d’olive : quels sont ses bienfaits ?

Les panneaux d’interdiction peuvent être vus comme la négation des panneaux d’obligation. Voici un panneau d’interdiction indiquant qu’il est interdit de tourner à gauche. Comme vous pouvez le voir, le panneau est à fond blanc et à contour rouge, la barre d’interdiction est également en rouge. Le panneau d’obligation indiquant le même signal est le panneau d’obligation à fond bleu et flèche directionnelle indiquant de prendre à droite.

Quels sont les différents types de panneaux d’interdiction ?

Il existe un très grand nombre de panneaux d’interdiction. Ces panneaux ont chacun une signification et expriment un ordre qu’il faut suivre à tout prix. On peut particulièrement distinguer les panneaux d’interdiction de direction en premier. Ces panneaux indiquent qu’il ne faut pas prendre telle ou telle direction – interdit de tourner à gauche, à droite, de faire demi-tour ou de continuer tout droit, etc.

Lire également : Est-ce qu'une lentille peut se déplacer derrière l'œil ?

Les panneaux d’interdiction peuvent interdire le passage d’un certain type de moyens de locomotion : tous les véhicules à moteur, cycles, piétons, véhicules à traction animale, véhicules agricoles, etc. Les panneaux d’interdiction peuvent également indiquer une limitation de vitesse ou une limitation de poids ou encore une limitation de largeur ou de longueur.

Il est utile de remarquer que les panneaux indiquant “Halte” sont ronds et utilisent le même code couleur que les panneaux d’interdiction. Par contre, ils ne signalent pas qu’il est interdit pour un véhicule de s’arrêter, mais précisément le contraire. Halte Gendarmerie, Halte Police ou encore Halte Péage indique un arrêt obligatoire respectivement à un barrage de gendarmerie, un barrage de police et un poste de péage.

Les normes à suivre pour l’emplacement des panneaux d’interdiction

Comme les panneaux d’obligation, les panneaux d’interdiction sur les routes sont intégrés dans le Code de la route. C’est la Convention de Vienne qui a permis de définir les normes qu’il faut suivre lors de la conception des panneaux d’interdiction. Dans une certaine mesure, on peut également parler des règles d’utilisation des pictogrammes utilisés dans le domaine des signalisations de sécurité en entreprise issues de la norme ISO 7010.

Les normes relatives à l’emplacement des panneaux d’interdiction indiquent que ces panneaux doivent être placés dans le voisinage immédiat du point où l’interdiction commence à s’appliquer. Effectivement, selon le Code de la route, l’interdiction signalée par un panneau doit prendre effet immédiatement sauf présence d’un panonceau complémentaire. Le panonceau complémentaire peut indiquer la distance à partir de laquelle l’interdiction doit s’appliquer.

Il faut également distinguer les panonceaux indiquant l’étendue de l’application d’une interdiction. Cette dernière indique la distance sur laquelle l’interdiction doit être respectée. Si nécessaire, si la portion de route sur laquelle une interdiction ou une obligation doit être respectée est importante par exemple, il peut être utile d’installer plusieurs fois le même type de panneau. Dans tous les cas, il existe également des panneaux indiquant la fin d’une interdiction.

Comment entretenir un panneau d’interdiction ?

Comme tous les panneaux de signalisation, les panneaux d’interdiction sont des supports exposés à toutes les intempéries ainsi qu’aux UV, à la pollution et aux poussières. Les panneaux d’interdiction, avec le temps, et suite aux dégradations causées par les éléments ont besoin d’entretien. Au moins, ils ont besoin de nettoyage, leur visibilité doit être toujours au top.

Selon les besoins de l’entreprise, de la commune, du département et autres collectivités, les panneaux d’interdiction et signalisations peuvent être fabriqués en aluminium, PVC, polyuréthane ou en aluminium/PVC. D’une manière générale, l’entretien des panneaux d’interdiction sur les routes se résume à leur nettoyage à grande eau et au savon.

Vous pouvez voir dans les médias les opérations de lessivage ou de grand nettoyage de printemps des panneaux de signalisation. Les agents municipaux sont équipés de balais-brosses et de manches télescopiques ainsi que de savon noir pour effectuer cette opération. Il faut compter plusieurs heures de travail pour nettoyer les milliers de panneaux le long des routes d’un département.

ARTICLES LIÉS