Travaux de rénovation : quel revêtement de sol choisir pour l’intérieur ?

Lors des travaux de rénovation d’une maison, la question du revêtement de sol est l’une des plus prioritaires. En effet, remplacer le revêtement de son sol permet de redonner un coup de jeune à l’intérieur de la maison. Cependant, il existe une si grande variété de revêtements possibles pour les sols que l’on risque de vite se retrouver face à l’embarras de choix. Voici un article qui présente quelques types de revêtement de sol très utilisés afin de vous aider à bien faire votre choix.

Le parquet

À la fois chaleureux et authentique, le parquet est l’un des revêtements les plus populaires, car il s’adapte à tous types d’intérieurs. Sur le marché, il se décline en plusieurs essences de bois qui diffèrent aussi par les couleurs. On distingue deux types de parquets à savoir : le parquet massif et le parquet contrecollé.

A lire en complément : Qui sont les entreprises spécialisées en construction et rénovation ?

Le parquet massif

Composé d’une seule essence de bois, le parquet massif est idéal pour le salon, les chambres et la salle à manger. L’avantage du parquet massif est qu’il ne se déprécie pas et dure longtemps s’il est bien entretenu. Son entretien passe par le ponçage, le cirage, la vitrification. Toutefois, le parquet ciré n’est plus très utilisé maintenant. On se penche de plus en plus pour le parquet huile et vernis.

Par contre, le parquet massif peut vite se transformer en une caisse de résonance. Pour limiter les grincements, il est recommandé de le poser sur une sous-couche phonique. En outre, ce revêtement est très coûteux.

Lire également : Où trouver une assurance habitation pas cher ?

Le parquet contrecollé

Moins coûteux que le parquet massif, le parquet contrecollé est idéal pour les sols des chambres, dans certains cas pour la salle à manger et le salon. Il est constitué de 3 couches collées les unes aux autres. L’avantage de cette option est que son entretien n’est pas du tout complexe. Cependant, même si elle a une bonne durée de vie, sa longévité n’est pas aussi importante que celle du parquet massif.

La moquette

Après avoir longtemps été mise de côté, la moquette fait son retour et est très en vogue actuellement. Elle est disponible en plusieurs formats différents (rouleaux, dalles) et matières différentes (laine synthétique, acrylique).

Ce type de revêtement présente l’avantage d’être un très bon isolant phonique et thermique. Il est facile à poser et dispose de propriétés antidérapantes. Toutefois, il n’a pas une très bonne résistance face à l’usure et aux mauvaises tâches.

Pour de nombreuses personnes, la moquette est un véritable nid d’acariens. Les moquettes retiennent les allergènes et toute la poussière dans leurs fibres. En outre, la moquette est un revêtement qui est difficile à entretenir. Il est conseillé d’éviter de poser la moquette dans les pièces où il y a du passage afin de lui épargner les tâches provoquées par la nourriture ou encore les dessous des chaussures.

Le carrelage

Le carrelage est un véritable classique quand il s’agit du revêtement de sol. Il convient parfaitement à tous types de pièces, y compris les salles de bains. Robuste, il est disponible en une multitude de coloris et finitions. Le carrelage se décline en différents matériaux tels que : la pierre naturelle, la terre cuite, le ciment, le grès et ses dérivés.

Un gros avantage du carrelage est sa facilité d’entretien. Cependant, il ne faut pas oublier sa longévité et aussi le fait qu’il soit incombustible.

Par contre, il peut être très glissant et donc dangereux si vous ne faites pas attention. Le carrelage renvoie aussi parfois une sensation de froid au toucher.

 

On distingue beaucoup d’autres types de revêtement de sol comme les sols PVC et vinyle, le jonc de mer, le liège, le linoléum, les tomettes, etc.

ARTICLES LIÉS